Où sont situés les paradis fiscaux les plus populaires ?

Prisés par les contribuables soucieux d’échapper à l’impôt dans leurs pays, les paradis fiscaux sont des bêtes noires pour les États.

Ces derniers les accusant d’être à l’origine de leurs pertes de revenus fiscaux importants en raison de l’évasion fiscale.

Les paradis fiscaux existent sous plusieurs formes, allant d’une localité à peine repérable sur une carte à une entité plus importante.

Où sont situés les paradis fiscaux les plus populaires

Delaware

Cet État du Sud-Est des USA offre aux Européens un cadre propice aux montages d’opérations immobilières en Amérique.

Les sociétés privées à responsabilité limitée (LLC) qui s’y installent bénéficient d’une exonération de taxe sur les transactions et bénéfices réalisés à l’étranger.

La tenue d’une comptabilité n’est exigée de même que la publication des données financières.

Hong Kong

Ancien territoire Britannique du Sud-Est asiatique, Hong Kong est rattaché à la Chine depuis 1997 avec le statut de Zone Administrative Spéciale.

Les impôts y sont très bas et prélevés uniquement sur les revenus provenant du territoire.

La TVA, la taxe professionnelle et l’impôt sur le capital n’existent pas.

En outre, il est possible pour les investisseurs de bénéficier d’un anonymat total en recourant à des prête-noms pour la gestion.

Les comptes bancaires et les données financières des sociétés ne sont pas accessibles publiquement.

Les Iles Vierges Britanniques

Territoire britannique d’outre-mer, cet archipel des Caraïbes est réputé pour sa générosité envers les compagnies offshores.

On dénombre plus de 600 000 compagnies étrangères qui ne paient aucune taxe.

L’impôt sur le revenu y est de 8 % avec un abattement automatique de 10 000 $.

Les investisseurs qui le souhaitent peuvent rester anonymes et, le cas échéant, opter pour un prête-nom.

Le cadre légal est propice aux activités de holding et de shareholder ainsi qu’à des opérations d’acquisitions immobilières.

Nevis

État indépendant depuis 1993, cette île des petites Antilles est prisée par les Américains.

Encore peu connue des investisseurs français, elle offre pourtant des avantages très similaires à ceux des Iles Vierges Britanniques.

À Nevis, la TVA, l’impôt sur les bénéfices, la taxe d’habitation sont inexistants.

Le registre des sociétés ne mentionne pas les noms des actionnaires et est inaccessible au public.

Il est possible de recourir aussi à un prête-nom et la tenue d’une comptabilité est facultative.

Singapour

Même si ce petit État d’Asie ne figure pas sur la liste officielle des paradis fiscaux de l’OCDE, les avantages offerts aux investisseurs internationaux en font de fait un paradis fiscal.

En effet, les parts d’une société du type SARL française peuvent être détenues totalement et de façon anonyme par un étranger.

La fiscalité y est très avantageuse et la TVA de 5 % ne concerne pas les ventes à l’export.

Belize

Pays anglophone d’Amérique centrale, Belize a mis en place une réglementation qui permet aux compagnies offshore (International Business Comapany, IBC) d’y exercer en étant exonérées de taxes sur leurs gains mondiaux.

Un non-résident peut détenir l’ensemble des actions de la compagnie, recourir à un prête-nom.

En outre, la loi garantit un anonymat complet dans la mesure où aucune information n’est publiée dans les registres publics.

Les IBC ne sont pas obligées de tenir une comptabilité à jour, ni de publier leurs données financières.

Seychelles

L’archipel de l’Océan indien composé de 115 îles a adopté un cadre légal favorable aux compagnies offshores, notamment celles utilisées comme holding ou shareholder.

Ces structures permettent de récupérer en toute discrétion des dividendes.

Elles n’y paient pas d’impôts sur les bénéfices, de TVA.

Le secret bancaire est garanti et il est possible de recourir à un des prête-noms pour la gestion de l’entreprise.

Il n’existe pas une liste universelle de paradis fiscaux en raison du fait que les critères de choix varient selon l’organisation qui l’établit.

À souligner aussi que, même s’ils sont décriés, les paradis fiscaux jouent malgré tout un rôle essentiel dans le fonctionnement du capitalisme mondial.


Articles connexes :

Oprah Winfrey : la milliardaire avec une histoire de vie incroyable

Présidentielle 2022 : qui seront les candidats ?