Comment la Corée du nord est devenu une dictature communiste ?

Pays de l’Asie de l’Est, la République populaire démocratique de Corée a pour capitale, Pyongyang.

Encore appelée Corée du Nord, il est localisé au nord de la péninsule de Corée.

À l’image de l’Érythrée et du Turkménistan, la Corée du Nord est vue comme l’un des derniers régimes totalitaires du monde.

Comment la Corée du nord est devenu une dictature communiste

Pour parler de ce régime, il s’agit du régime communiste.

Voici comment la dynastie des Kim (fondateur de la nation) est parvenue à cette dictature communiste.

Le début de la dictature communiste

À l’origine, la Corée (celle du nord et celle du sud) ne formait qu’un seul bloc.

Elle était alors sous la domination politique du Japon.

Ce n’est qu’en 1945, à la faveur du dénouement de la Seconde Guerre mondiale qu’une scission (au niveau du 38ème parallèle) s’est faite entre les deux nations : Corée du Nord et Corée du Sud.

Mieux, le Japon a perdu son droit de veto sur le pays.

C’est en 1948 que grâce à l’occupation soviétique, le pays devient une République démocratique populaire.

La même année, les troupes d’occupation soviétique quittent le territoire et le pays reste ancré dans le bloc communiste.

C’est alors que Kim II-Sung exerça son autorité sur cette nation et il en devient le président.

Il le restera pendant plus d’un demi-siècle.

Le pays adopte et conserve alors pendant ce temps, un modèle de développement socialiste.

Le courant démocratique des années 1990

Le courant démocratique des années 1990 a affecté la politique intérieure de plusieurs nations.

Contre toute attente, ce ne fut pas le cas de la Corée du Nord.

En effet, Kim II-Sung a simplement passé le témoin à son fils, Kim Jong-il en 1994, faisant de ce dernier, la première autorité politique du pays.

À son tour, Kim Jong-il cède son siège à Kim Jong-un, son fils en 2011.

Il faut dire que cette situation se justifie par la famine dévastatrice qui a sévi dans le pays au début des années 1990, quand sonnait l’heure des indépendances.

En effet, pendant de nombreuses années, le pays est resté sous le choc de la guerre qui a déchiré la péninsule entre 1950 et 1953.

L’économie du pays a pris un sérieux coup et les ressources n’étaient pas toujours à la hauteur des besoins existentiels de la population.

En conséquence, il y a eu cette crise alimentaire criarde en 1990.

Les questions politiques étaient alors reléguées au second plan pendant que le pays tentait de faire face à ce drame.

L’organisation du pouvoir

Depuis ses origines jusqu’à ce jour, l’organisation du pouvoir politique coréen n’a pas subi de grands changements.

Fidèle au régime communiste, le régime politique s’assimile à une dictature.

Le pouvoir est géré de façon unitaire, toutes les décisions revenant exclusivement à l’autorité dirigeante.

L’État unitaire est alors le maître absolu responsable de tous et de tout.

Pour en venir au système électoral, c’est le type de scrutin à deux tours qui est appliqué en Corée du Nord.

Le système partisan est quant à lui associé au type unipartisme.

L’évolution de la démocratie

Pour évaluer le niveau d’évolution de la démocratie sur le territoire nord-coréen, il faut s’en tenir premièrement au niveau d’ouverture des élections.

La question qui se pose est celle de savoir si les élections politiques sont rendues accessibles à tout le monde en Corée du Nord ou si cela est réservé au cercle fermé de la famille du monarque.

C’est la deuxième option qui est d’actualité dans le pays, puisque le pouvoir est géré comme une dynastie passant depuis 1948 de père en fils.

L’autre indice qui permet également de jauger du niveau d’évolution de la démocratie en Corée du Nord, c’est le niveau de compétition pour ce qui concerne la succession.

Il faut dire que le scrutin d’élection décidé n’est qu’une farce, puisque le dirigeant est simplement désigné depuis lors par un conseil restreint sous l’égide du dirigeant.

En somme, la Corée du Nord est devenue une dictature communiste en raison de plusieurs événements.

Ceux-ci ont entrainé la direction du pays par une seule et unique famille.


Articles connexes :

Affaire Epstein et la liste anonymous : le guide complet

Comment placer son argent en bourse pour le faire fructifier ?