Affaire Epstein et la liste anonymous : le guide complet

Les Anonymous sont une élite de génies informatiques qui exercent dans l’ombre d’internet.

Expert du dark web, ils dénichent les secrets les plus sombres des personnalités de ce monde.

Ce faisant, à chaque sortie médiatique des Anonymous, le coup peut être difficile à encaisser par les concernés.

Affaire Epstein et la liste anonymous le guide complet

D’ailleurs, la liste noire dévoilée par le groupuscule d’activistes en mai dernier dans l’affaire Epstein fait couler énormément d’ancres.

Qui est Epstein ?

De son nom Jeffrey Epstein, cet homme d’affaires américain est un ex-financier.

Il s’est rapidement lié d’amitié avec plusieurs personnalités publiques en occurrence des hommes politiques comme Bill Clinton et Donald Trump, l’actuel président des USA.

Ce milliardaire possède plusieurs résidences, dont une propriété insulaire où il ne se prive guère d’organiser de petites réjouissances mondaines.

C’est pendant ces soirées qu’il se livre à des pratiques obscènes.

En effet, Epstein est réputé pour enrôler de jeunes filles mineures dans ses domaines dans le but d’entretenir des rapports à caractères sexuels.

C’est ce qui lui a valu une condamnation à 18 mois d’emprisonnement en 2008.

Attiré par la précocité des adolescentes, Jeffrey Epstein reçoit des plaintes entre 2015 et 2016.

Il récolte dès lors le titre de délinquant sexuel.

Dans cette affaire Epstein, revenait sans cesse le nom de Donald Trump, qui semblerait avoir pris part aux faits reprochés.

Pour se sortir de ce dossier, il a dû corrompre deux personnes pour faire office de témoin afin de soutenir son argumentaire.

Malheureusement pour lui, la décision du tribunal civil après plusieurs investigations a abouti à son arrestation en juillet 2019.

Il se suicide un mois plus tard dans sa cellule.

Quel est le lien entre la liste Anonymous et l’affaire d’Epstein ?

Jeffrey Epstein, par ses pratiques peu orthodoxes, a animé l’actualité à sa manière pendant une dizaine d’années.

Après sa mort, la légion s’est activement intéressée aux affaires Epstein.

Ce qui a révélé la fameuse liste Anonymous.

En effet, pour trouver les jeunes filles à peine précoces dans les harems organisés, Jeffrey Epstein faisait recours à des réseaux clandestins.

C’est d’ailleurs sur ce répertoire qu’a pu accéder l’élite de cyberactivistes.

Ce carnet d’adresses personnel présente une liste de noms qui ne laissent indifférents.

Il y figure sur cette liste à problème, des stars, des personnalités politiques, des hommes d’affaires, des animateurs de télé, etc.

Bien que la véracité de cette liste publiée soit mise en cause, les interviews accordées par quelques concernés prouvent au moins un lien de connexion.

Il en faut certainement plus pour incriminer qui que ce soit.

Les investigations en diront davantage.

Quelles sont les personnalités impliquées dans l’affaire Epstein ?

Jeffrey Epstein s’est construit de son vivant un portefeuille relationnel assez impressionnant.

Son statut de milliardaire lui a permis de se hisser dans les plus hautes coulisses des États-Unis et dans le monde.

Non seulement il touchait ces filles mineures le plus souvent dans ses systèmes dits de massage, mais les fournissait à ses contacts du réseau.

Si pour l’heure, l’affaire Epstein n’est pas encore si publique, c’est néanmoins un énorme scandale international.

Outre les mentions précédentes à savoir Bill Clinton et Donal Trump, s’y trouvent Ghislaine Maxwell (épouse du défunt), Georges Mitchell (ancien sénateur du Maine).

La liste à scandale expose également Andrew d’York (prince britannique), Naomi Campbell, Bill Richardson, Alan Deshorwitz (professeur à Havars), etc.

Du côté outre atlantique, les grands noms français font leur apparition dans cette histoire notamment Jean-Luc Brunel (haut responsable de MC2).

Le carnet est assez exhaustif et contient également des personnalités publiques.

Ces dernières se verraient dans le collimateur de la justice en cas d’enquêtes au vu de la demande de Marlène Schiappa et Adrien Taquet.

Tous les impliqués devront aborder un jour ou l’autre le sujet afin de justifier la raison de la présence de leur nom.

Il est évident que plusieurs d’entre eux auraient beaucoup à perdre si les dossiers devaient être rouverts.

L’avenir nous dira l’issue de cette affaire d’exploitation sexuelle de mineurs.


Articles connexes :

Comment la Corée du nord est devenu une dictature communiste ?