Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

Bilboquet Magazine | 24/08/2017

Haut de la page

Haut de la page

4 commentaires

Un informaticien baptise ses jumeaux « Ctrl-C » et « Ctrl-V »

Un informaticien baptise ses jumeaux « Ctrl-C » et « Ctrl-V »

L’Etat Civil a enregistré ce matin deux prénoms pour le moins inhabituels. Des jumeaux ont ainsi été baptisés Ctrl-C et Ctrl-V, comme les raccourcis pour copier et coller sur Windows. Les parents, Jean-Michel et Florence Libe sont informaticiens de profession. Ils affirment avoir eu l’idée « tout seuls ».

Un atout dans la vie

La nouvelle n’a pas tardé à faire le tour de la petite ville de Doux-Jésus (36), où Ctrl-C et Ctrl-V Libe ont vu le jour. Les avis sont très partagés sur la nature judicieuse du choix des prénoms. « D’un côté, les noms à base de Control, ça ouvre des possibilités professionnelles… » spécule Hervé, un proche, en se servant un whisky au bar du coin. « Fonctionnaire au Fisc. Ou surveillant d’examen ». Rosaline, une autre amie, acquiesce : « ou gardien de sécurité, comme toi Hervé ».

Tous ne sont pas de cet avis. A l’image de Disque-Dur Traoré, fondateur de l’association P@tronymes de l’Espoir, spécialisée dans le soutien aux victimes de noms cyber-ridicules. Le quadragénaire prédit une vie difficile aux jumeaux : « les blagues débiles sur mon prénom, je ne les oublierai pas, je n’en laisserai plus jamais passer. C’est gravé dans ma mémoire » confie-t-il. « DD » évoque du bout des lèvres les martyrs de l’association : Minitelle Durand et Modem Ben Ali. Le couple, surnommé 3615 et 56k, s’est donné la mort par électrocution il y a dix ans, incapable d’assumer une vie normale.

Chose rare, Ctrl-C et Ctrl-V faisaient exactement le même poids à la naissance, un solide 3,5 kilo-octets.

Chose rare, Ctrl-C et Ctrl-V faisaient exactement le même poids à la naissance, un solide 3,5 kilo-octets.

Les parents sûrs de leur décision

Côté Libe, on ne se pose pas de questions. Le concept du prénom-touche n’est pas neuf, nous apprend même Florence en évoquant Suppr, le premier enfant malheureusement victime d’une fausse couche. « On le voulait tellement » sourit amèrement Jean-Michel, persuadé que les « frères copier/coller » s’en sortiront bien et grandiront sainement, « surtout Ctrl-C car c’est quand même lui le modèle et l’autre la copie ». L’acteur Christian Clavier, amusé par l’histoire, a d’ailleurs proposé de parrainer les petits Libe.

Commentaires

  1. Dégoûté qu’on m’ait piqué l’idée 😀

  2. jomel

    Le préservatif de marque CTRL-ALT-DEL n’a pas fonctionné

  3. Hello, en france donner un Nom comme cela est interdit

Laisser un commentaire