Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

Bilboquet Magazine | 23/10/2017

Haut de la page

Haut de la page

10 commentaires

Un Français parvient à finir une collection des éditions Atlas

Un Français parvient à finir une collection des éditions Atlas

Historique ! Pour une fois, le mot n’apparaît pas galvaudé face à l’ampleur de l’exploit réalisé par Carlos Perez-Roquefort. Ce franco-espagnol de 55 ans est en effet le premier homme connu à avoir fini une collection des éditions Atlas. Un véritable monument à la persévérance applaudi jusqu’au niveau du Président de la République. Récit.

Au commencement, un simple boulon à 1 franc 50

C’est le 13 avril 1985, en plein dîner d’anniversaire de mariage, que Carlos Perez-Roquefort, tailleur de cravates à Longjumeau, décide de se lancer dans une collection des éditions Atlas. Après avoir longuement débattu avec sa femme Virginie, il opte pour un splendide deltaplane. « On avait prévu de l’utiliser dans l’été, on était encore naïfs », confie-t-il amer au Bilboquet Magazine par téléphone fixe. Il achète alors la première pièce, le boulon de sécurité B17 de la barre latérale inférieure, pour le modeste prix de 1 franc 50.  C’est le début d’une aventure de 28 ans.

La douleur au rendez-vous du numéro 32

Les Editions Atlas ont offert à monsieur Perez-Roquefort un ouvrage inédit pour le remercier d’avoir permis, en pleine crise financière mondiale, de maintenir les 15 CDI de l’entreprise.

Les Editions Atlas ont offert à monsieur Perez-Roquefort un ouvrage inédit pour le remercier d’avoir permis, en pleine crise financière mondiale, de maintenir les 15 CDI de l’entreprise.

Au printemps 1991, après 3 ans d’achats réguliers financés en partie grâce à un prêt à 30% contracté auprès d’une association caritative russe non déclarée, M. Perez-Roquefort parvient enfin à finaliser la barre latérale inférieure. « C’était le numéro 37 », se rappelle l’intéressé, en précisant « numéro 37 et 37 000 francs dépensés, je me rappelle bien, on a fêté ça avec un copain. ».

Avec un copain, oui, mais sans Virginie, partie vers une vie meilleure. « C’était au numéro 32, le pot de peinture antioxydant pour les vis 1 à 13 »  se rappelle Carlos, « elle m’a dit c’est moi ou le deltaplane. Je l’ai choisie elle mais Virginie est quand même partie, alors il ne me restait plus que le deltaplane ». C’est donc 237 930 euros plus tard  et 12 ans après cette rupture que Carlos Perez-Roquefort est devenu un véritable héros en bouclant son deltaplane grâce au numéro 564, le pan de voilure 21.

 « Cet homme, je vais lui remettre la Légion d’Honneur »

Mais la véritable récompense vient de la déclaration de François Hollande devant les micros d’Europe 1. Interrogé sur sa côte de popularité en baisse, le président a cité Carlos Perez-Roquefort, « un modèle de vertu, de patience sage, d’obstination tranquille, et regardez où il en est maintenant, il a un deltaplane », avant d’ajouter « laissez-moi vous dire quelque chose : je vais lui remettre la Légion d’Honneur ». Une récompense bien méritée pour cet homme qui a su affronter tous les obstacles pour vivre sa passion.

N.B : A l’heure ou nous écrivons ces lignes, nous apprenons avec beaucoup d’émotion le décès de Carlos Perez-Roquefort survenu alors qu’il essayait pour la première fois son deltaplane. D’après la police, Carlos aurait hélas oublié de peindre les vis 1 à 13 avec le pot de peinture antioxydant.

 

Commentaires

  1. Lutin malin

    RIP Carlos, et félicitation pour ta persévérance dont beaucoup feraient bien de s’inspirer. Maintenant tu nous regarde de la-haut, et sans ton deltaplane.

  2. Laurent

    J’ai aussi terminé la collection  » En voiture Tintin  » au bout de 5 ans soit 70 voitures plus les 3 pack de 2 voitures. J’ai en récompense une voiture de la collection SPIROU et un certificat . Un collectionneur

  3. pierrekiroule

    Les collectionneurs qui ont des enfants sont avantagés dans la mesure ou si ils venaient a disparaitre, leurs enfants peuvent terminer une collection .

  4. Claude

    Bonjour j’ai termine la collection de Tintin avec certificat confirmant que j.avais bien terminé la collection .Je suis en train de faire la collection de 2cv je suis au No 98

  5. Ange

    J’ai terminé plusieurs collections des Editions Atlas mais malheureusement je n’ai jamais reçu de cadeaux………………

  6. Patrick

    L’ école de notre enfance.
    Voitures d’ exceptions.en fascicules.
    A la une.
    Voitures caravane publicitaires.
    Mes premières fiches automobile.
    Les chats. Etc…etc…
    Maintenant,les relations avec les clients ont changées, sans doute la course à la production,pourtant je peux dire,que je suis chez Atlas depuis près une trentaine d’années et ce n’est pas pour autant que je bénéficie de quoi que se soit.je ne fais pas non plus la charité,mais je me dis tout de même . Les poupées Atlas entre autres,que mon épouse a collectionnée jusqu’à la dernière.
    Respectueusement.

  7. andre

    Les Editions Atlas devraient adopter la forme associative et être déclarées d’utilité publique.
    Il n’est pas humainement possible d’attendre aussi longtemps la fin d’une collection, quelle qu’elle soit sans l’aide d’anti-dépresseurs puissants. Or les statistiques sont formelles : moins de 2% des clients d’Atlas y ont recours. Quel exemple !

  8. liliane

    J’ai plusieurs collections complètes mais n’ai jamais reçu de cadeau.

  9. ALAIN

    je ne peux pas terminer ma collection dinkytoys si vous ne me la envoyez plus merci de me tenir au ccourant

  10. Pierre

    Futurs collectionneurs attention – Au départ le prix est très alléchant puis très vite qu’il dévient prohibitif. Ce n’est pas tout dès réception du premier envoi, si vous ne résiliez l’abonnement ,un second suivra.Vous ne pouvez pas le refuser car ce n’est pas la poste qui le distribue. Conséquence les frais de retour cette fois-ci par la poste sont à vos frais. J’appelle cela de la VENTE FORCE. Avis aux amateurs.

Laisser un commentaire