Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

Bilboquet Magazine | 20/10/2017

Haut de la page

Haut de la page

Un commentaire

Un adolescent disparaît dans sa housse de couette en changeant sa couette

Un adolescent disparaît dans sa housse de couette en changeant sa couette

L’inquiétude est au plus haut depuis dimanche dans la famille Perrat-Minois. Jean-Benoît, 14 ans, a disparu dans de mystérieuses circonstances. Il a été aperçu pour la dernière fois par sa mère alors qu’il rentrait dans sa housse de couette, couette à la main, pour « bien mettre les coins ».

Le Comité Français des Changeurs de Couette a exprimé son soutien à la famille Perrat-Minois : "Il s'est battu pour la cause. Il reviendra, et la couette sera dans les coins."

Le Comité Français des Changeurs de Couette a exprimé son soutien à la famille Perrat-Minois : « Il s’est battu pour la cause. Il reviendra, et la couette sera dans les coins. »

« Les recherches pourraient prendre des semaines »

Désemparée, la mère de Jean-Benoît raconte à Bilboquet Magazine s’être penchée à l’entrée de la housse et avoir appelé son fils des dizaines de fois, en vain. « Je ne pouvais pas aller le chercher là-dedans… c’est si vaste». Les pompiers, appelés en renfort, ont sondé la partie périphérique de la housse de couette toute la journée d’hier. Ils n’ont retrouvé qu’une chaussette de Jean-Benoît. « Et encore pas sûr qu’elle ait été abandonnée là dimanche…On est en train de la faire dater » nous confie le capitaine Sandra Chugomme, en charge des opérations. Experte des opérations de sauvetage en milieu difficile, elle veut garder espoir. « Si Jean-Benoît est dans cet enfer, on le retrouvera. Mais le temps joue contre nous. On parle d’une housse 160×200, et j’ai que 5 gaillards dans l’équipe ».

Ce n’est pas l’homme qui prend la housse de couette…

Le travail des spéléologues a été compliqué par l’entrée minuscule et serrée de la housse de couette mais ils seraient actuellement en train de progresser vers le coin supérieur gauche. Si chaque heure passée diminue les chances de retrouver l’adolescent en bonne santé, le capitaine Chugomme rappelle que le jeune garçon avait dans sa poche une Pom’Pote et « peut-être » un vieux Petit Lu. Dans l’attente d’une bonne nouvelle, ne reste de Jean-Benoît que l’impuissance d’une famille, face au vide sidéral d’une housse qui a englouti l’un des leurs.

Commentaires

Laisser un commentaire