Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

Bilboquet Magazine | 18/11/2017

Haut de la page

Haut de la page

Aucun commentaire

Stagiaire au Bilbo Mag épisode 2 : le barbecue d’hiver

Stagiaire au Bilbo Mag épisode 2 : le barbecue d’hiver

Je m’appelle Antoine, et je fais un stage au Bilbo Mag. Retrouvez  tous mes billets sur mon Tumblr : ici.

Comme chaque année, les chefs ont décidé d’organiser un barbecue d’hiver sur le toit de l’immeuble. C’est une tradition du Bilboquet Magazine, depuis 1886. Il y avait : Nicolas et Michaël, Marco et Maëva de l’école de cirque solidaire, Monsieur Kim, les chefs, les Frères Blaireaux et Vincent, et moi. Nicolas et Michaël ont prêté leur « sound system », comme ils disent, mais c’est eux qui choisissaient la musique.

Une info choc dans ce paragraphe

Ils ont mis des morceaux chiants. Du coup, les types de l’école de cirque ont commencé à faire un peu la gueule et à ricaner sur la chiantise des deux gros bourges, comme ils disaient. Les deux gros bourges se sont vexés et ont voulu se barrer avec le « sound system », mais là un des deux Frères Blaireaux s’est levé et a lancé une « trouvaille personnelle » sur Youtube. C’était Gangnam style. Maëva et Marco (de l’école de cirque) ont entamé  des petites danses folkloriques sans conviction « histoire de », comme a dit Marco en soupirant. Puis tout s’est mis à foirer sérieusement.

M.Kim qui est nord-coréen n’a pas apprécié Gangnam Style et a commencé à hurler des choses en coréen que personne ne comprenait, il était très fâché, tout rouge dans son uniforme kaki. Marco lui a demandé « de se calmer, gars, relax mon frère », et M.Kim l’a giflé avec son gant officiel en soie blanche – j’ai compris plus tard qu’il pensait que c’était sa première réunion d’ambassade. Maëva a essayé de le calmer en lui montrant son tatouage chinois qui veut dire « paix » (en fait ca ne veut pas dire ça mais j’en reparlerai), sauf que ca l’a encore plus énervé. Marco était prêt à se battre. Ca avait l’air vraiment prometteur, mais la musique s’est arrêtée. Ca a jeté un froid. Tout le monde a maté le « sound system », surtout Nicolas et Michaël, livides.

Vincent qui mange les fils.

Vincent qui mange les fils.

Le paragraphe qui dévoile tout

C’est là qu’on a tous compris : c’était Vincent qui était en train de manger les fils de la sono. Il a senti que tout le monde le regardait, il a relevé paisiblement la tête, et il est parti tranquillement, des morceaux de gaine rouge et noire dans la gueule. « Putain mais je vais lui niquer sa race à ce blaireau ! » a hurlé Nicolas en courant après Vincent, qui se sentant menacé à commencé à descendre les marches quatre à quatre. Michaël a rapidement suivi, tandis que les Frères Blaireaux ont coursé Michael et Nicolas en leur criant de ne pas toucher à leur blaireau. M.Kim, qui s’était calmé entre temps, a adressé un salut militaire digne et empreint de sincérité aux chefs, puis il a pris l’escalier, lentement. Marco et Maëva l’ont traité de facho pendant qu’il avait le dos tourné, mais je crois que M.Kim ne comprend pas le français.

Ensuite, les deux jongleurs ont décrété que ce barbecue était « à chier », et ils sont redescendus aussi, non sans attraper le  « sound system » de Nicolas et Michaël. « On verra bien s’ils viennent le chercher», ont-ils dit. Oh oui, ils sont venus le chercher, j’en reparlerai.  Les chefs eux, étaient plutôt contents. Ils m’ont dit que c’était comme ça tous les ans, et que c’était tant mieux.

Dessins par Ludwig Bou.

Laisser un commentaire