Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

Bilboquet Magazine | 20/09/2018

Haut de la page

Haut de la page

2 commentaires

Masterchef: un candidat blessé par une explosion de saveurs

Masterchef: un candidat blessé par une explosion de saveurs

Plus de peur que de mal à l’Atelier Masterchef, mais tout de même 7 points de suture pour l’un des cuisiniers amateurs de cette nouvelle saison.

La raviole était pourtant bien cuite 

C’est lors de l’épreuve de la Dernière Chance que l’incident s’est produit, comme en témoigne Rodolphe, le candidat miraculé: “J’étais bien dedans, j’avais sorti une belle assiette, un cannelloni de raviole et son espuma de risotto. J’y croyais à mort parce que j’avais cuisiné en pensant à ma mère. J’adore travailler la raviole, c’est mon produit signature…” Le cuisinier amateur-presque-pro est encore en état de choc. Selon lui, l’explosion de saveurs serait survenue en fin d’épreuve. “J’avais cuit ma raviole sur l’os, la cuisson était juste parfaite. Je finissais mon dressage, et là plus rien, le trou noir.” Plus de peur que de mal, même si Rodolphe portera à vie la trace de sa raviole sur le front.

Jean-Pierre Coffe, un des premiers spécialistes de l'explosion de saveur, a déclaré qu'il y "avait du avoir de la merde quelque part dans ce plat"

Jean-Pierre Coffe, un des premiers spécialistes de l’explosion de saveur, a déclaré qu’il y « avait du avoir de la merde quelque part dans ce plat »

Tout se passait comme sur des roulettes mais soudain…

D’après Jean-Luc, cameraman et témoin privilégié de la scène , tout se passait comme d’habitude sur le plateau. Sébastien de Morand cherchait quelque chose de méchant à dire, Yves Camdeborde essayait une veste moche, et les chefs Anton et Chaignot se faisaient confondre avec Thierry Marx et Ghislaine Arrabian lorsque l’impensable s’est produit.

Impensable? Pas tant que ça. Cyrille L., expert en pyrotechnie alimentaire, a sa théorie concernant l’explosion de saveur : “Ce genre de phénomène, c’est rare mé ça peut arriver. Quand on a un plat gourmangg, avé du goût, de la saveur et de la gourmandise, ça peut péter. Là, on a un candidat qui avait tout misé sur le goût, c’était bieng bieng goûtu, et l’espouma qui rajoute de la saveur goûteuse et de la fraîcheur sur le gourmand de la raviole, c’est de la dynamite en mousse.”

Suite à l’affaire, les dirigeants de la SNCF, d’Air France et des Hôpitaux publics se sont immédiatement félicités du fait que leurs services de restauration respectent plus que scrupuleusement les règles de sécurité en matière d’explosions de saveur.

Commentaires

  1. Did

    Magnifique l’interview de Cyrille mdrr

  2. Excellent, le terme explosion de saveurs c’est le new Allo Nabilla : à proscrire vite de son vocabulaire donc… et puis les saveurs ça se maîtrise!

Laisser un commentaire