Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

Bilboquet Magazine | 24/05/2017

Haut de la page

Haut de la page

3 commentaires

« Je vais à gauche…ah toi aussi » : deux femmes piégées 24 heures sur un trottoir frôlent la mort

« Je vais à gauche…ah toi aussi » : deux femmes piégées 24 heures sur un trottoir frôlent la mort

Terrible accident de trottoir cette nuit a Boitron (61). Deux femmes dont les noms ne sont pas connus se sont retrouvées coincées dans un gauche-droite trottoir de minuit à 6 heures du matin, et n’ont eu la vie sauve que grâce à l’intervention courageuse d’un promeneur matinal.

Mimétisme trottoirial

Le phénomène de gauche-droite trottoir (GDT), aussi appelé essuie-glace trottoir ou sidewalk shuffle chez nos amis anglo-saxons, peut s’avérer extrêmement dangereux. Il se produit ”lorsque deux sujets piétons marchant dans des directions opposées sur le même trottoir se font face, et doivent décider d’une direction à emprunter qui leur permette de continuer leur trajectoire respective” (Fournette, 1983). Les piétons peuvent choisir d’aller à droite ou à gauche afin de s’éviter, et parviennent dans la plupart des cas à leurs fins. Hélas ! Les choses dérapent parfois et les victimes entrent en phase de mimétisme trottoirial : elles choisissent indéfiniment la même direction et se font ainsi face maladroitement en alternant gauche-droite, parfois jusqu’a ce que mort s’ensuive. 

Bien s’hydrater

On se rappelle ainsi du drame des Abbesses qui avait coûté la vie à 6 personnes prises dans un essuie-glace trottoir gigantesque a l’entrée de la station de métro parisienne en 1983.Les passants témoins de la scène ne s’étaient pas rendus compte du tragique accident qui se produisait sous leurs yeux.

Les ”piégées de Boitron” ont eu plus de chance. Transférées a l’hôpital, leur pronostic vital ne semble pas engagé, et elles ont même reçu la visite du maire de la ville. Georges Chapardeur a aussi félicité le jeune lycéen qui les a sauvées “‘pour sa présence d’esprit et ses bonnes notes en classe”. L’élu a par ailleurs tenu à rappeler les consignes de base pour éviter d’être victime d’un GDT : bien se couvrir, bien s’hydrater et surtout ne pas hésiter a faire une pause de cinq minutes lorsque l’on se sent fatigué.

Commentaires

  1. Aesus

    ça me rappelle cette terrible tragédie de l’hiver dernier ou plus d’une dizaine de personnes (des blondes pour la plupart) étaient restées bloquées pendant plus de 12 heures sur l’escalier automatique d’un grand magasin dont je tairai le nom, tout cela à cause d’une stupide panne de courant.
    :-(
    Que de drames en ce bas-monde … !!

  2. Ceslawi

    Et n’oublions pas le GDM (gauche- droite métro), souvent fatal.

Laisser un commentaire