Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

Bilboquet Magazine | 20/04/2018

Haut de la page

Haut de la page

3 commentaires

Le chien de Champomy libéré après 21 ans de détention

Le chien de Champomy libéré après 21 ans de détention

Grand moment d’émotion national : Jordi, un chien qui était retenu en otage depuis 21 ans par des ravisseurs exigeant du Champomy en échange, a enfin été libéré. L’animal, qui a désormais 33 ans, pourra couler des jours tranquilles avec ses maîtres.

Une négociation efficace

La négociation a été « rondement menée » par les services secrets français, selon le commissaire Liméro, en charge de l’opération depuis 1993. Le principal point de blocage autour de la libération de Jordi était la remise de bouteilles de Champomy aux ravisseurs, une opération que la police refusait de mettre en place jusqu’à présent. « Du mousseux à la limite…Mais du Champomy, on veut pas toucher cette daube » a déclaré le commissaire, furieux.

Maurice, qui avait poussé le bouchon un peu trop loin il y a presque dix ans, est toujours en prison.

Maurice, qui avait poussé le bouchon un peu trop loin il y a presque dix ans, est toujours en prison.

Grace à l’intervention de Papy Brossard et du Captain Choc, la police est néanmoins parvenue à ouvrir le dialogue avec les kidnappeurs. Si la nature de l’accord n’a pas été divulguée, une source sure nous affirme que « des Smarties, des Schtroumpfs piquants et des têtes brûlées » ont été débloqués par le gouvernement, ainsi que « plusieurs dizaines de litres de Sunny Delight périmé ». La bande, qui n’était pas sortie du salon où elle vivait enfermée depuis plus de 20 ans, a pris la fuite. Dans une note laissée derrière lui et intitulée « Wakatépé Baboun », le chef Kévin, 31 ans, s’est dit satisfait et prêt à « faire la meilleure boum de l’école » avec tout le Champomy obtenu.

Crédit photo : Creative commons et creative commons

Commentaires

  1. Djé

    Quid du chat Félix condamné à manger de la pâtée depuis des années, de l’ours Caroline qui enfermé dans une machine à laver doit boire de la lessive pour survivre et de la vache Milka qui subit à chaque transhumance les ragots des marmottes ?
    Pas un mot, M.Liméro !

  2. françoise

    J’adôôôre ! Je fais partie de la ligue de la défense des points-virgules et des notes de bas de page.
    Alors j’adore et j’adhère ! Mais je ne sais pas à quoi ! Est-ce que j’aurai droit à une caisse de Champomy si
    je prends un abonnement ? Zut, j’ai pas réussi à placer un point-virgule. Je vais me faire aligner par le président si jamais il lit ça !

    Bonsoir Matou-Thomas et Cie ; non; je crois que j’y ai pas droit ici au point virgule…..tant pis, je vais quand même pas ouvrir une autre phrase rien que pour un point-virgule ; ah! ca y est, il /elle – c’est un signe de ponctuation hermaphrodite- est venu /e comme ça, au moment où on l’attendait plus. C’est beau, le point-virgule. C’est le dernier coup de ciseau dans un bonzäi, la coulure finale d’un Pollock.
    …et re-bonsoir
    PS :La carte d’adhérent à la ligue de défense du point-virgule est en ce moment à un tarif préférentiel.
    Si vous souhaitez la recevoir, contactez-moi. Elle donne droit au statut de sympathisant à la ligue de défense de la note de bas de page, dont, pour le coup, l’adhésion n’est pas donnée.

  3. ppcaillou

    bon, ce n’est pas pour la culpabiliser, mais pourquoi Brigitte Bardot n’est-elle pas intervenue ? … d’autant qu’à ma connaissance, en ce moment, BHL n’a aucun pays ou religion à sauver, elle aurait pu faire appel à lui, non là, il y a quelque chose de toublant … à moins qu’on ne nous dise Patou …

Laisser un commentaire