Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

Bilboquet Magazine | 26/04/2017

Haut de la page

Haut de la page

6 commentaires

5 recettes de verrines faciles pour l’été !

5 recettes de verrines faciles pour l’été !

Salées en apéro (ou en entrée) ou bien sucrées en dessert, elles ont conquis les papilles des Français : les verrines sont partout ! Et avec cet été caniculaire, leur fraîcheur est plus que bienvenue. Notre rédaction a sélectionné pour vous cinq recettes faciles, rapides et pas chères pour épater vos amis.

 

« La Classique » (Avocat – Saumon – Hyène)

verrine2

THE classique de l’été tout en fraîcheur, à déguster dans le jardin avec un petit vin blanc !

Ingrédients1

  • Pelez, écrasez et mélangez les avocats avec le jus de citron.
  • Salez, poivrez.
  • Répartissez la mousse obtenue dans six verrines et réservez au frais pendant au moins une heure.
  • C’est l’heure de servir ! Roulez les tranches de saumon, coupez-les en deux et déposez-les sur les verrines.
  • Parsemez de petits morceaux d’aneth et de hyène.

 


 

« La Mistral » (Coulis de tomate – Fromage frais – Hyène)

verrine1

La Méditerranée vient vous chatouiller le palais !

ingrédients2

  • Dans un bol, mélangez le coulis avec le Tabasco. Salez, poivrez. Répartissez dans 6 verrines et réservez au frais pendant au moins une heure.
  • Pressez les gousses d’ail et incorporez-les avec la ciboulette au fromage frais
  • Ébouillantez vivante la jeune hyène. Lorsque ses glapissements affolés se sont tus depuis 5 bonnes minutes, écorchez et démembrez le corps rachitique de l’animal. Attendrissez sa chair grêle avec un maillet à viande. Émincez, salez, poivrez.
  • Au moment de servir, sortez vos verrines du réfrigérateur, disposez une petite quenelle de fromage sur le coulis de tomate. Répartissez votre émincé de hyène crue.

 


 

« La Tsipras » (Betterave – Feta – Miel – Hyène)

verrine3

Prenez une cuillère, fermez les yeux : vous voilà à Santorin, sans vous soucier de la TVA à 23 %.

ingrédients3

  • Coupez en petits dés la betterave et faites-la mariner dans le mélange vinaigre-miel. Salez, poivrez.
  • Mixez la préparation avec la crème fraîche et versez-la dans les verrines. Réservez au moins deux heures au réfrigérateur.
  • Décapitez la hyène et énucléez la bête immonde. Plonger sa tête aveugle dans l’eau bouillante pendant au moins six heures. Égouttez, laissez refroidir et râpez le visage décharné en petits copeaux en fredonnant le Magnificat.
  • Sortez les verrines et disposez sur chacune des cuillerées de feta. Décorez de petits copeaux de hyène. Servez très frais.

 


 

« La Gourmande » (Fromage blanc – Pêche – Hyène)

verrine4

Un petit plaisir sucré au sortir d’un repas à l’ombre… et avant la sieste !

ingrédients4

  • Fouettez la crème en chantilly, ajoutez le sucre.
  • Incorporez précautionneusement le yaourt.
  • Dans un grand saladier, mélanger à la main les abats de hyène avec les jaunes d’œuf. Salez, poivrez. Incorporez délicatement le sac de terreau. Mixez la préparation en hurlant à pleins poumons la biographie Wikipédia de Charles Pasqua. Réservez au frais pendant au moins 6 ans.
  • Au moment de servir, déposez une cuillerée de la préparation et un morceau de pêche dans chaque verrine. Complétez avec la mousse crème-yaourt. Parsemez de pousses de tournesol.

 


 

« Le Hyena Lover » (Hyène – Hyène – Hyène)

verrine5

Hmmm, ça fond dans la bouche !

ingrédients5

  • Traquez et regroupez la meute dans une grange abandonnée. Arrosez-là généreusement avec des rafales d’AK-47. Achevez les survivants à la machette en récitant de toutes vos forces l’Apocalypse selon Saint Jean. Déposez délicatement une partie de la chair crue dans le fond de petites verrines. Réservez au frais.
  • Sur les corps restants encore tièdes, versez précautionneusement l’alcool à brûler et le White Spirit. Faites flamber ces innommables créatures du Diable en vous frottant les mains et en pensant à votre fille Pauline, enfin vengée. Avec une bêche, ramassez la moitié de la chair brûlée de ces salopards pour constituer le « deuxième étage » de la verrine.
  • Roulez-vous dans le charnier constitué par l’autre moitié en sanglotant en souvenir de Pauline, ajoutez l’acide formique, l’uranium enrichi et le sucre roux. Versez la préparation dans les verrines.
  • Ajoutez deux oreilles de ces sales charognards tueurs d’enfants ainsi qu’une cigarette russe dans chaque verrine.
  • Conservez au réfrigérateur pendant 1000 ans. Servez très frais.

 

 

Photos :

 

 

Commentaires

  1. Je tiens à grandement remercier le Bilboquet magazine, et ce pour deux raisons que je nommerai par ordre alphabétique « raison 1 » et « raison 2 » *

    « Raison 1 » : Comme disait Paul de Tarse sur le chemin de Damas, à moins que ce ne fût Richard Clayderman sur la Route de la Soie, j’ai toujours confondu les deux, Résurrexité ! Véré résurrexité ! Ce n’est pas sans une joie sincère tout autant qu’amicale que j’apprends par le biais de le Facebook que vous êtes réellement ressuscités de les morts. Si le Créateur avait eu la bonté d’orner ma belle croupe d’une large queue touffue, croyez bien que je la remuerais frénétiquement sur vos museaux respectifs tout en mordillant le bas de vos pantalons usés.

    « Raison 2 » : En rapport direct avec la « raison 1 ». Il est de bon ton de massacrer de la hyène, attendu que là où y a de la hyène y a pas de plaisir. Il ne me serait néanmoins jamais venu à l’esprit de la fricasser après l’avoir torturée ; et c’est pour cela que je vous aime, au Bilboquet. Vous savez percevoir l’utile (la bombance) derrière l’agréable (l’écartèlement en place publique). Merci !

    * Oui Messieurs les puristes, en quoi, pourquoi, dans quelle mesure, dans quelles conditions et pour quelles raisons les lettres seules auraient-elles le droit, et le privilège, de recevoir un « ordre » alphabétique ?
    En qualité de Che Guevara du web je vous l’affirme, viendra le jour où les chiffres auront également leur ordre ! La colère gronde, le courroux sourd (du verbe sourdre, je veux pas dire qu’il entend rien) !
    L’oligarchie des lettres sera bientôt mise à bas ! Chiffres de tous les pays, unissez-vous !

  2. pery

    Après le scandale de la viande de chacal vendue comme de la viande de hyene, j’achete plus que chez mon producteur bio local.

  3. Roger de Lille, Pape du Cool

    ah ben c’est pas trop tôt, vous aviez trouvé un boulot, bande de feignasses?

  4. Bernie Noël

    Je trouve votre article tout bonnement scandaleux!

    Inciter comme ça au massacre d’un animal exotique pour un plaisir égoïste de bobo parisien, juste parce qu’un connard de chef a du sortir un livre que tous les hipsters s’arrachent pour faire bon genre, je perds totalement foi en l’être humain en lisant ce genre d’article….

    Surtout que si vous étiez en danger, vous seriez bien content d’avoir une hyène à vos cotés, elle au moins elle vous protégerait.

  5. À la campagne on n’a pas de hyène alors j’ai dû me contenter du chien de mon voisin.
    J’ai appliqué exactement à la lettre chacune de vos recettes mais -le moins qu’on puisse dire- en obtenant un tout autre résultat. Pas terrible d’ailleurs. Peut-être à cause du chien.
    Les trois premières recettes m’ont fait vomir jaune, d’un beau tournesol tirant vert le léger moutarde.
    Renvoi que je peux donc supposer de source biliaire.
    La numéro 4 m’a poussé à un rendu tirant davantage dans les bruns-marrons mêlés terre de sienne et ma pudeur m’oblige ici à ne pas commenter sa probable origine.
    Par contre, j’ignore d’où peut venir ce dégueulis verdâtre -avec ce petit filet kaki qu’on retrouve par exemple dans le Roquefort -et provoqué par la 5° recette. Certes, légèrement dilué dans la cuvette des WC mais gardant encore un peu de sa verdeur.
    Aussi c’est de l’hôpital que je vous écris que je ne pourrais pas -à mon grand regret- tester la dernière recette.

  6. Joël R. Junior

    La troisième recette est un peu grasse, je trouve, mais les enfants ont bien aimé.
    Pour la dernière, j’ai remplacé le white spirit par du cognac, et j’ai fait frire les oreilles dans du tempura pour rajouter du croquant. Attention au temps de cuisson par contre, c’était limite trop cuit pour mon goût.

Laisser un commentaire